Foire Aux Questions

L'éolien comment ça marche?

Découvrez le fonctionnement de la production d’électricité par la force du vent sur « M ta Terre ».

Quels préjugés et vérités sur l'éolien ?

La DREAL Pays de la Loire a publié un document sur les idées reçues sur l’éolien. Consultez-le ici.

Le site « M ta Terre » a aussi émis des explications sur les idées reçues ici.

Que dit l'ADEME de l'éolien ?

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) donne son avis détaillé sur l’éolien, consultez-le ici.

Qu’est-ce qu’un watt ? un KiloWatt ? un MegaWatt ?

Un Watt est une unité de puissance. Il permet de quantifier la capacité d’un objet à produire ou consommer de l’énergie. Un fer à repasser ou un four à micro-ondes ont une puissance de 1000 Watts. Une lampe basse consommation a une puissance de 5 Watts (jusqu’à 20 Watts pour les plus puissantes). Une voiture électrique a une puissance de 30 000 Watts.

1 MégaWatt (MW) = 1 000 KiloWatt = 1 000 000 Watts (1 million de Watts)

Lorsqu’on utilise une lampe de 5 Watts pendant une heure on consomme 5 WattHeure (Wh), c’est une quantité d’énergie.

1 MégaWattHeure (MWh) = 1 000 KiloWattHeure = 1 000 000 WattHeure (1 million de WattHeure)

Un foyer moyen en France consomme environ 4 000 kWh chaque année (hors chauffage).

Une éolienne de 2 300 kW peut produire en 2 heures davantage que la consommation annuelle d’un foyer !

Quelles sont les réglementations sur l'acoustique ?

Le bruit se présentant comme un sujet sensible dans le développement de projets éoliens, il est indispensable de réaliser une étude détaillée en amont. Celle-ci doit intégrer tous les aspects du projet et les différents éléments de l’arrêté du 26 août 2011 relatif aux installations de production d’électricité utilisant l’énergie du vent.

Des mesures de bruit au droit des habitations les plus proches doivent être faites en des points de mesures déterminés afin d’obtenir un panel représentatif des différentes ambiances sonores de la zone d’étude, tout en prenant en considération au mieux les habitations autour du projet.

L’objectif de ces relevés est de caractériser le bruit résiduel initial (bruit existant) afin de pouvoir modéliser par la suite les incidences acoustiques liées à l’installation des éoliennes. Ces mesures sont réalisées en continu de jour et de nuit sur une période définie.

L’étude de l’impact acoustique du projet éolien dans son environnement consiste à analyser la propagation du bruit autour des éoliennes jusqu’aux riverains les plus proches en y calculant la contribution sonore du projet. Elle se compose comme suit :

  • Campagnes de mesures in situ : détermination du bruit résiduel sur le site en fonction de la vitesse du vent.
  • Calculs prévisionnels du bruit des éoliennes : estimation de la contribution sonore du projet au droit des habitations riveraines
  • Analyse de l’émergence à partir des deux points précédents : validation du respect de la règlementation française en vigueur et, le cas échéant, proposition de solutions adaptées pour y parvenir.

Cette réglementation se base sur la notion d’émergence qui est la différence entre le niveau de pression acoustique du bruit ambiant (installation en fonctionnement) et du bruit résiduel (en l’absence du bruit généré par l’installation). Pour que le parc éolien soit conforme à la réglementation en vigueur, les niveaux d’émergence réglementaires ne doivent pas dépasser 3 dB la nuit et 5 dB le jour.

Lorsque le parc éolien sera en service, de nouvelles mesures seront effectuées pour vérifier la conformité aux réglementations et, le cas échéant, des bridages d’éoliennes pourront être mis en oeuvre en cas de dépassement.

Sera-t-il possible pour les habitants de s'impliquer dans le projet ?

Oui c’est envisageable. P&T Technologie travaille à une solution qui permette à ceux qui le veulent de participer au financement du projet. Avec une première démarche participative en juin 2017, les citoyens peuvent manifester leur intérêt pour la dimension participative du parc éolien d’Acigné. Plus les participants seront nombreux, plus il sera possible d’envisager un portage citoyen de la mise en œuvre du parc éolien aux côtés des collectivités et organismes intéressés.

Quelle est la règlementation quant à la distance aux habitations ?

Les éoliennes sont assujetties à la législation des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE), dans le cadre de laquelle sont fixées les mesures propres à prévenir les impacts sur l’environnement et le voisinage.

C’est l’arrêté du 26 août 2011 qui encadre le développement et l’exploitation des parcs éoliens : « L’installation est implantée de telle sorte que les aérogénérateurs sont situés à une distance minimale de 500 mètres de toute construction à usage d’habitation, de tout immeuble habité ou de toute zone destinée à l’habitation telle que définie dans les documents d’urbanisme en vigueur au 13 juillet 2010 ; … »

Quelle est la conformité du projet avec les documents d’urbanisme ?

La commune d’Acigné est actuellement dotée d’un Plan Local d’Urbanisme (PLU). Le site sur lequel porte les études est classé en zones N, NP et A du PLU d’Acigné qui admettent l’implantation d’éoliennes.

Peut-on savoir en amont où seront précisément implantées les éoliennes?

Une implantation qui dépend de nombreux critères

La création d’un parc éolien relève de nombreux paramètres qui incluent : la distance aux habitations, la conformité à la réglementation sur les émergences sonores, la conformité à de nombreuses réglementations concernant les impacts possibles sur la faune et la flore, les activités humaines, les servitudes techniques sur le territoire, l’évaluation des effets sur le paysage, etc.

Ce n’est qu’au terme de la réalisation de nombreuses études successives et complémentaires les unes des autres et de l’analyse de ces paramètres que nous serons en mesure de préciser les lieux d’implantation des éoliennes.

Nous ne sommes donc pas en mesure de connaître la localisation précise des éoliennes constituant le projet définitif tant que nous ne disposons pas des conclusions des différentes expertises en cours. En revanche, nous présenterons ces éléments, lorsqu’ils seront connus, dans le cadre de la concertation.

ACIGNE_IGN-Zoom

Et les numéros des parcelles ?

A plusieurs reprises , il nous a été demandé de communiquer les numéros des parcelles sur lesquelles seront implantées les éoliennes. Nous avons expliqué alors que pour la raison évoquée ci-dessus nous ne sommes pas en mesure de répondre à ce jour. Toute information définitive à ce sujet aujourd’hui serait potentiellement erronée.

Nous souhaitons également éviter que ne se renouvèlent les pressions fortes exercées sur les agriculteurs et/ou propriétaires fonciers de la zone d’étude par des individus se disant opposés à l’éolien. Aussi nous avons expliqué, en réunion, ne pas souhaiter présenter les numéros des parcelles pour lesquelles des liens ont été établis avec les exploitants agricoles et/ou propriétaires fonciers.

Enfin, nous précisons que la signature d’engagements fonciers réciproques favorise une meilleure flexibilité pour concevoir le projet : plus nous disposons de surfaces pour concevoir le projet, plus nous pouvons rendre harmonieuse l’implantation des éoliennes avec les activités du territoire.

Une video ludique pour découvrir

Découvrez la force du vent et comment la capter avec « On n’est pas que des Cobayes » (émission ludique et pédagogique pour tout public de 15 minutes environ).

Cette vidéo est hébergée sur Dailymotion, il est possible qu’une publicité précède son visionnage.